Logo du site
Vous avez article(s) dans votre panier. Total du panier: . Logo voir mon panier

Que s’est il passé en 2016 ?

Le 22 janvier - par Sylvie

Regarde derrière toi avant de prendre une direction ...

C’est un peu ce que je fais après chaque cycle naturel et 2016 a laissé quelque chose de « suspendu »...

L’année démarre, en principe calendaire par le mois de janvier. Mais en Janvier, c’est la pause réfléchissante. Elle inspire le cycle suivant. C’est à ce moment que je dessine le travail de culture et que je fais appel à ma mémoire.
Voici ce qui a été semé et cultivé, entretenu et récolté à cette dernière saison.

Ce fut une année culturale très difficile car les repères saisonniers ont été bousculés de façon extrême. Depuis plusieurs années, je constate ce phénomène de saisonnalité perturbée. C’est comme si il manquait une saison : le printemps (tel que je l’ai vécu). Il me semble remplacer par un automne long long long... avec des changements de températures soudains oscillants de 10 à 20°C du jour au lendemain...

En tant que personne, bien sûr qu’il m’est encore facile de m’adapter. Un toit, un moyen de tempérer les intérieurs, des vêtements sur mesure... Mais pour les végétaux, c’est différent. Le baromètre interne ne sait plus comment faire...

De février à Juin 2016, le temps fut froid et très pluvieux. La germination a été difficile et les plantules ne se développaient pas. Les vivaces devaient faire face à une asphyxie racinaire par l’eau. Les limaces et escargots se reproduisent démesurément. La rouille s’installe avec vigueur.

Mon travail a été dur. Les graminées se développaient très vite et le désherbage fut intensif pendant quelques mois sans production. Il fallait préserver l’air et la lumière pour ne pas voir pourrir les vivaces... Jongler avec la météo pour trouver des fenêtres sans pluie aux cueillettes impératives de Primevères, Lierre terrestre, Aubépine...

Quelques groupes en AMAP ou des Ruches qui dit oui sont venus en renfort, mais la pluie avait souvent raison de la persévérance...

AMAP MERU
AMAP SENLIS
AMAP PONT SAINTE MAXENCE
AMAP CREIL
AMAP BEAUVAIS

et la « Ruche qui dit oui » de Beauvais, Chaumont en Vexin, Maisoncelle St Pierre, Bailleul sur Thérain et Mortefontaine pour l’Oise. D’autres ruches en région parisienne...

Le MAGASINE DE LA RUCHE QUI DIT OUI

Ruche de Maffliers en renfort !

Une année qui a permis de mettre en évidence que rien ne m’inquiétait vraiment. Ne sachant pas quel lendemain je vivrai, l’ESPOIR est toujours alerte ! Puis les visites amicales, les filles de la maison, la permanence des amis, le rayon du Soleil, le monde naturel qui m’entoure m’emplissent de force !




Bref, le printemps dans l’eau jusqu’en juin et l’été à l’assaut dans la chaleur et la sécheresse... Quelle transition ! Tout a poussé en hauteur sans prendre l’espace. Beaucoup de fleurs sur des pauvres tiges où les feuilles furent peu nombreuses... Le temps a pris de l’ampleur, cueillir, cueillir, cueillir pour remplir les paniers. Pas de problème de séchage... Et comme je n’ai pas d’installation d’arrosage, j’ai fait avec les moyens du bord avec l’aide des amis.

Tout cela a permis de cueillir tout de même, plus de 200kg de plantes sèches (feuilles et fleurs si légères...) pour composer les tisanes JARDIN D’EVEN une équivalence à 2015. La MAGIE de l’espoir décuple !

Ce travail de terrain a mis de côté d’autres instances, celles de construire un espace mieux adapté aux exigences de mon activité. Je suis toujours locataire à 4 kilomètres du jardin, ce qui coûte en beaucoup de choses que j’appelle ENERGIE GLOBALE. Mes réserves s’épuisent malgré tout, je le sens. Il faut vraiment planter le nouveau décor qui permettra de pérenniser la production et de transmettre le flambeau aux nouvelles générations.

Autant il m’est facile de trouver les plantes, autant il m’est difficile de trouver des billets de banque !! Ca ne pousse pas pareil...

Alors je cherche des partenaires... comme des plantes rares dissimulées dans je ne sais quel milieu naturel ...
Bon An 2017 aux projets d’Avenir !


L’année 2015 au jardin...

Le 24 janvier 2016 - par Sylvie

ANNEE 2015

Dans le terreau 2015, tout a germé.
Les précédentes années à dresser des plans sur la Comète. C’était bien de la Terre qu’il s’agissait. Ma précieuse Comète, porteuse de la Vie. C’est toujours une émotion pour moi d’être en Vie.
Une année chaude qui a permis bien des levées.

  • Levée de rideau sur la politique dépassée toujours bien tenace, les racines du pouvoir…
  • Levée du jour sur la nuit mate de l’herboristerie en France…
  • Levée des cœurs et des solidarités sur les tristes janvier, novembre…
  • Levée du soleil sur quantités de petits projets humains semés, ils existent…
  • Levée de Sylvie chaque matin de l’année qui révèle que tout seul, c’est difficile…
  • Levée des plantes malgré le froid printanier et croissance volontaire sous le ciel sans eau pour une floraison joyeuse…

Cette année, le jardin était différent. Timide, besognant, courbant l’échine, patient… Faut rien perdre des semis. Rien perdre des forces. Rien perdre de l’espoir.

Les plans dessinés savent où à Terrir ! Que c’est bon d’avancer, il n’y a que ça à retenir !
Je grandis encore. C’est dingue tout de même de ne jamais arriver à destination de son âge. C’est follement excitant de vivre !
Sur ces propos émergeant d’un terreau restreint à l’essentiel d’une simple vie, je vais entrer dans le concret.

Que s’est-il passé au JARDIN D’EVEN cette année 2015 ?

UN HIVER DOUX, UN PRINTEMPS TRES FROID ... PLUS DE BOUSSOLE AU JARDIN !


Les semis sous serre, galère des levées. Il fallait chauffer fort et ce n’est pas tout à fait possible ici. Une serre froide, un réchaud d’appoint pour la nuit… Il fallait endurer, s’endurcir. Les levées furent donc longues, les plants timides. Le sol d’avril n’a pas vu de nouveaux nés

(Y a tout juste ma Pioutpiout qui couve !)

Tout a été planté dans les 15 premiers jours de MAI.

Et… Ca s’est déchaîné …
Pluie et température.
Soleil intempestif
Floraison immédiate des Aubépines – J’ai été vite débordée et je n’ai pas pu cueillir la quantité nécessaire… Soit 1/3 de moins que l’année dernière…

Au jardin, c’était le grand désherbage car tout attendait le printemps et les jeunes plants furent vite envahis. Mes bras et mes jambes allaient en tous sens, remplir brouettes et paniers ; la folie, j’adore !

En arrivant tôt le matin au jardin, je regardais tous les sourires malicieux des herbes jaillissantes. Elles savaient bien que je ferai la course avec elles.

Avec ça, le séchoir que je n’avais pas encore ouvert... Et bien ce fut les deux mis en route en même temps pendant que le commerce allait bon train : c’est l’époque du drainage, du grand ménage, des habits légers, des cœurs croisés... et des premiers bouquets de la fête des mères ...

Faut suivre la cadence… Allez Sylvie, Allez Sylvie, allez !!

Et moi, ça m’fait transpirer du cerveau ! J’ai la matière grise qui fond sous le chapeau, il n’y a plus que le reste qui s’agite !
C’est tout de même vraiment EN CHANTANT d’être dépourvue de cette matière molle quelques temps… Ca permet de vivre autre chose, de ne plus calculer, d’être dans d’autres dimensions vitales… Ca fait danser la danse des renardeaux

C’est aussi la gratouille qui fait émerger le petit monde ! Petits petits, restez dans mon jardin des réjouissances !


La Sylvie qui s’débrouille toujours tout seul (j’aime bien utiliser le masculin de temps en temps, juste pour dire que ce n’est pas très défini chez moi… Je vous l’ai dit, j’aime la Vie…) a trouvé main forte et coup de pied… C’est sorti tout seul du terreau humain emmagasiné là dans la boutique du vendredi soir… Vous savez, les clients… Ce ne sont pas seulement des clients…
A germé quelque chose de particulier. Un bout de moi qui était resté coincé je ne sais où est apparu subitement…
Surprenant !
Ahurissant !
Epoustouflant !
Je n’avais rien semé de tel pourtant !
C’est une année où j’ai reçu de l’aide, de la vraie aide… Pas un faux truc qu’il faut payer à toutes sortes de prix…DE LA GENEROSITE !

  • Le co-voiturage de mes produits aux Ruches qui dit oui par Hervé le Boulanger bio !
  • L’aide réelle et intempestive de mon amie Cécile, que j’ai rencontré en tant que stagiaire agricole au Jardin !
  • L’intelligence cruciale de Patrick qui met au point des outils incroyables, qui réparent et trouvent des astuces pour renforcer la production des herbes !!! Et le soutien de son épouse, Sylvie, bricoleuse aussi !

LE TRIEUR DE GRAINES (Ici, c’est le Chardon Marie !)

L’aide et le soutien des Ruches QUI DIT OUI, de leurs animateur(E)s qui trouvent solutions diverses pour recevoir mes colis, les distribuer… Lyvia, Laurent, Isabelle, Yolande, Axel et Lyse, Lionel, Marthe, Monique, Magalie, Emilie, Virginie, Caroline, Marie, Maud … Je n’ai plus de place sur mon carnet à spirales !!

Un début de chantiers collectifs avec le CFPA et son enseignante de Brie Comte Robert, le collectif de Beauvais en transition, le groupe sympathisant de l’Association « ECHO LOGIC » et mes AMIES volontaires et joyeuses ! Et ce n’est pas pour « faire semblant » !
Et puis de belles rencontres : Paul et les abeilles sauvages, Lily Wanat, Artiste toute en herbe, et la Délicate Chocolatière du « JARDIN CHOCOLATé » qui vous fait des chocolats merveilleux aux plantes sauvages d’ici !
C’est soulageant comme un pansement cicatrisant une vieille plaie. LA CONFIANCE… Ca se sème !!!

Sans tout ce monde, que serait JARDIN D’EVEN ?

DES INVESTISSEMENTS PETITS OUI, MAIS LOURDS DE PROMESSES !!

  • Cette année 2015 a vu l’achat d’une petite parcelle de 1ha pour semer un projet vivace … à suivre…
  • Les sachets de tisanes se sont habillés d’une nouvelle robe à motifs floraux !
  • Le compagnon de Sylvie a changé de chaussures (C’est Patrick et Franck qui ont mis le chausse-pied !)

  • C’est aussi une année germinative pour le devenir de l’herboristerie avec la rencontre du sénateur Joël LABBE portée par le Syndicat des Simples…

Et ce n’est pas parce que le semis germe que la plante sera belle !

Il faut du soin et de la vigilance. Ne pas se laisser berner par les apparences. Vérifier toujours que le terreau ne manque pas d’eau… Tout doit pousser… et pas n’importe comment !!

Alors bon train à JARDIN D’EVEN, et MERCI DE VOS SOUTIENS, DE VOTRE FIDELITE et DE VOTRE CONFIANCE RENOUVELEE ; Il ne me reste qu’à accomplir toujours mon travail sans nuisance et avec franchise.


2014 se termine...

Le 21 décembre 2014 - par Sylvie

Soyez Heureux le plus souvent possible !

Un petit regard sur l’année qui s’achève... Vois derrière toi ce qui t’a ému, tout ce qui t’a ravi et le chemin parcouru pour aller jusque demain.

Le Jardin d’even a accueilli bon nombre de stagiaires cette année. Elles ont participé (et oui que des filles !) à la beauté du jardin, apportant chacune un fleuron tout particulier.
Armelle, Corinne, Marion, Isabelle, Laure et Cécile ont laissé de belles empreintes, adoucissantes comme la Guimauve, toniques comme la Berce ou encore anti-inflammatoires comme la Reine des prés ! Richesse d’échanges pour ce lieu modeste.

LES RECOLTES
En 2013, près de 150 kg de plantes sèches ont rejoint les tisanes. En 2014, plus de 200kg sont conditionnés et le stock est déjà au 3/4 parti dans vos tasses et tisanières !
Cela semble peu mais les fleurs ne pèsent pas dans la balance du poids. Le pesant d’or, faut-il dire ?
A chaque récolte, je pense à vous qui buvez mes tisanes ! Je pense à tous ces mots récoltés qui me donnent le cœur à aimer encore davantage mon travail, à vous ravir de plus belle !
ET LE JARDIN ?
Du côté du Jardin, pour une année de triste météo, le chant des corolles était lumineux
Et le jardin était radieux, enthousiaste ; c’était une année de concert ! J’ai voltigé de fleurs en fleurs, quelque peu étourdie parfois aux assauts des « coups de chaleur » comme terrassée aussi par les pluies qui donnaient aux graminées de grandes joies à grainer et moi à gratter la terre pour laisser le chant libre à mes sirènes !
J’en ai voulu aux limaces qui se faisaient la courte échelle pour passer par dessus les pièges que je leur tendais...
Quelle année jardinière !

ET QUOI DE NEUF EN 2014 ?

  • Un deuxième séchoir près du jardin ! C’est sa première année de séchage ! Un jeune artisan, Samuel LEFEVERE http://www.menuiserie-samuel.fr/contact a confectionné le séchoir dans les règles de l’art. J’ai eu la chance de trouver cet homme minutieux et consciencieux : Ce séchoir est fabriqué sans colle, sans clou. Chaque claie glisse sur ses rails avec finesse. Un joli travail qui couche mes plantes dans l’estime !
  • Un reportage d’Hélène Binet ! Une chouette femme dynamique qui a l’oeil de l’aigle, la finesse de Renarde, et la griffe du Mulot pour aller chercher sous tunnel les idées à faire émerger... Elle est venue au jardin, et elle m’a dessinée en mots. http://blog.laruchequiditoui.fr/le-...
  • Un reportage de Nikita et Héloïse sur FRANCE 5 - Emission Allo Docteur ! http://www.allodocteurs.fr/actualit... Mais oui, la Guimauve et le radis noir sont passés à la télé ! C’était le 5 décembre !

NOUVEAUX PRODUITS

Les solvants naturels pour extraire les principes actifs des plantes sont :

  • L’eau : pour faire la tisane
  • L’huile : pour les macérations solaires (le plus souvent à usage externe)
  • Le vinaigre : Acide acétique, il extrait et conserve les principes actifs des plantes
  • L’alcool : dans les vins, les alcools sous forme de macération
  • Le sucre peut extraire des principes actifs de racines comme le radis noir. Il n’est pas à proprement dit un solvant mais plutôt un conservateur.

Cette année 2014 a vu naître :

  • des nouveaux macérats huileux solaires : Rose de Provins, Camomille noble.
  • des vinaigres de toilette : Toilette douce, Toilette tonique, Toilette Poignée d’Amour (les bienfaits du vinaigre de cidre n’est plus à rappeler ! voir http://fr.ekopedia.org/Vinaigre_de_...
  • Les vinaigres médicinaux : Thym, Sauge, Romarin
  • Les sirops de Bourgeons de Pin et de Thym
  • Les Baumes issus d’un consensus entre les macérats huileux solaires et la cire d’abeille

DES PROJETS POUR 2015 ?

Découvrir de nouvelles alliées et parfaire les recettes macérées... Continuer à construire pour regrouper les ateliers près des plantes... Et garder mes clients en conservant le franc commerce plein d’attentions et de reconnaissance...
Semer à tous vents la parole des plantes médicinales locales

Voir fiche d’intentions conservée à http://www.resolis.org/fiche-pratiq...

UN SOMMET DE JOIE !

Je suis grand-mère d’une radieuse petite fille, ma conscience a encore grandi : le devoir de transmission !


Et l’année suivante...

Le 28 décembre 2013 - par Sylvie

JPEG - 1 Mo

Bientôt j’aurai honoré 365 matins de cette année 2013 et d’autres matins s’enchaînent immédiatement...
Impossible d’arrêter le temps, il va. Il entraîne avec lui la vie, la mort. Chacun prend l’espace qu’il lui faut pour s’accomplir.
Chez la plante, la vie et la mort sont soudées. La mort entraîne la vie par semis, boutures, marcottages... Une plante qui finit son cycle est comblée. Celui-ci rompu ne lui permet pas de vivre par ailleurs.
Une herbacée a un cycle rapide alors qu’elle végète le temps de sa vie. Pour nous le cycle est plus long alors que nous courons après le temps car nous sommes mobiles.
Mais plus tu bouges, plus le temps semble se rétrécir.

L’herbe prend une année pour accomplir sa vie entière et se renouvelle par reproduction... De là où elle est, elle capte une source inimaginable d’informations. Elle n’a que ça à faire. Et elle s’adapte du mieux qu’elle peut à toute nouvelle situation. Elle ne cherche qu’à réaliser son destin.

JPEG - 3.1 Mo

Du travail auprès des herbes, je m’incline souvent. J’aimerais prendre racine pour végéter et apprendre des choses que j’ignorerai toujours parce que je ne suis qu’humaine.

Qu’à ce blabla, es-tu arrivé jusque là à lire ?
Tu as pris le temps. Tu as végété devant l’écran tout comme une plante, t’es resté là, sans bouger. A capter ces quelques mots écrits d’une jardinière...

Je te souhaite une nouvelle année douce.
Je nous souhaite de végéter pour mieux saisir l’instant présent.
Je vous souhaite de remplir vos bols de plantes odorantes et bienfaisantes pour reconquérir la confiance faite aux herbes médicinales.

Bonne année 2014 !

JPEG - 1.8 Mo

Sylvie


LA MOISSON 2013

Le 11 août 2013 - par Sylvie

JPEG - 316.1 ko
Extrait jardin-medicinal.com
JPEG - 316.6 ko

Après les plantations, semis, repiquages ....
Après les buttages, désherbages, binages et sarclages...
Après les soins auprès d’elles...

Les plantes donnent à cueillir... Et comme c’est bon de récolter toutes ces heures de patience sous le soleil !

L’année 2013 semble bien prometteuse après les frimas prolongés et pluvieux d’un printemps timide... Nous sommes déjà dans l’épilogue de l’été...

Il est temps pour moi de te prendre la main pour voir dehors, là, au Jardin... Tout est jardin à qui sait voir l’herbe...

JPEG - 657 ko
jardin medicinal.com

Je passe mon temps à butiner entre les rangs de fleurs, de feuilles et graines... A fouiller les racines : Chiendent, Pissenlit, Rumex... autant d’indésirables près de nos préférées et pourtant si bonnes à infuser pour notre santé.

Quand je désherbe une parcelle, je remplis mes paniers... Je fais une place de choix à celle qui n’attend que ça. Et je vénère l’Exclue qui excelle à sa tâche tant celle-ci n’a besoin de personne pour proliférer en bonne santé !

Peut-être un jour tu viendras m’aider au jardin pour remplir ton panier d’émotions. Tu verras comme il est bon de grappiller dans les richesses du sol. Quand tu as compris cela... Tu glousses doucement de bonheur ! (doucement... le bonheur pourrait s’effaroucher...)

JPEG - 1.6 Mo
Panier de récoltes

Voilà donc à quoi je m’isole, délaissant marchés et foires... Je remplis mon grenier avant de préparer les mélanges à infuser et arrivera bientôt la distribution du butin !

Comme tu n’es pas là avec moi, j’ai fait des photos. Comprends-tu que j’aimerai que tout le monde puisse goûter à ma joie !

Alors... Qu’en penses-tu ? Vois-tu l’urgence à poser les pieds à terre ? ...


Invité de l’hiver, le Gui

Le 1er janvier 2013 - par Sylvie

Conversation

JPEG - 1.7 Mo

Ce jour de janvier, juste à la fonte de neige... Le soleil, honteux d’avoir déserter ces derniers mois, a tout juste montrer le nez...
Je suis donc sortie avec tous mes amis : l’appareil photo, le sécateur, le sac à dos, le calepin avec son crayon de bois... Les gants pour le cas où ça pique.
Nous nous sommes précipités à partir... Des fois que la honte soit plus grande que la volonté ...

JPEG - 1 Mo

Le Noisetier (Coryllus avellana - CORYLACEAE ) a commencé à fleurir (de ses fleurs mâles et femelles).

Je cherchais le Fragon et je ne l’ai pas retrouvé.
Alors je suis allée voir le Gui et je me suis émue à contempler ce jeune brun faisant la conversation avec son voisin. J’y trouvais une certaine similitude avec le logo du jardin d’even... Les bras tendus vers le ciel.

JPEG - 1.6 Mo

J’ai cueilli du jeune Gui (Viscum album - VISCACEAE) pour un essai sur moi-même. Le Gui est interdit à la vente car son action prometteuse n’a pas fait l’objet de preuves... Cette plante est utilisée dans les traitement contre le Cancer et dans les douleurs articulaires en injection et ne peut être prescrite que sur ordonnance. Pour ma part, je l’essaie juste pour connaître les effets indésirables... Si il y en a. Affaire à suivre...

Dans notre pharmacopée locale, 138 plantes ont été libérées du monopole pharmaceutique en 2008. La Valériane (Valeriana officinalis), le Millepertuis (Hypericum perforatum), la Passilflore (Passiflora officinalis) sont des plantes sous monopole. Elles agissent sur le Système nerveux central et sont d’un bon secours aux mouvements d’humeur liés au stress de notre vie quotidienne. Si vous désirez ces plantes, il vous faut l’ordonnance du médecin.

Dans cette nouvelle histoire des plantes, je ne m’y retrouve pas. Je cherche à prouver de l’efficacité gratuite et abondante, disponible pour tous. Ma recherche est liée aux savoirs traditionnels et à l’usage d’aujourd’hui. Je teste toutes les tisanes que je compose. Je prends des notes sur mes usages. Nous sommes tous différents. Aussi une tisane est le plus souvent à personnaliser.

Au Moyen Age, on brûlait les Sorcières.
Aujourd’hui, c’est le savoir qui est brûlé. Les remèdes de « bonnes femmes » n’ont qu’une valeur folklorique. C’est, hélas, l’opinion injectée à notre humanité.

J’ai choisi de déterrer les morts. Je fouille dans les vieux livres, qui sont, pratiquement les seuls témoins de l’usage hygiénique quotidien du ménage. J’en appelle aux origines de l’homme, qui, ne l’oublions pas, était cueilleur avant d’être chasseur.


PAUSE D’AUTOMNE

Le 2 septembre 2012 - par Sylvie

Après cette saison « productive » tumultueuse, j’entre en terre.

  • Je sèche les dernières récoltes de semences : Fenouil, Aneth, Coriandre, Chardon Marie, Pavot, Plantain majeur, Lin doré... Il faut trier minutieusement. Une grosse part pour l’herboristerie, une petite pour le jardin.
  • Je me suis enfermée au séchoir, à l’atelier d’ensachage... Je fais un rapide passage au champ... Récolter encore l’Ortie, les fleurs de Capucine, de Coquelicot... Encore les Eschscholzia que la sécheresse ne gêne pas...
  • Et je me renfrogne comme les plantes, attendant la pluie de saison.

J’ai vite cueilli quelques jeunes rameaux de Noisetier en cette fin de mois de septembre, avant que recueillir les diamants du ciel.

Comme la terre sent bon après la pluie d’automne ! Comme j’attendais avec elles ...

Je vais pouvoir sortir et rester au jardin plus longtemps cette semaine. Commencer à arracher les racines du sol pour les laver, les tronçonner, les sécher. Angélique, Valériane, Pissenlit, Bardane, Benoîte, Eupatoire, Saponaire...

Prélever les racines pour conclure la tisane du jardin. Il en sera presque fini pour cette année ...

  • Je vous ai concocté des nouveaux mélanges, des savoureux pour du plaisir à partager.
  • J’ai affiné quelques recettes, changé les noms, augmenté la liste des simples... J’ai cueilli déjà 84 espèces pour la Pharmacopée du Jardin.

Avant Noël, je partagerai mon année avec vous. Ma vie est si riche qu’elle déborde de générosité.

J’ai fait des photos à chaque nouvelle arrivée, à chaque bout de terre ajoutée. Il sera bientôt le moment de vous présenter le nouveau décor du Jardin d’even


Jardin d’even - 28 rue Michel Greuet 60850 SAINT GERMER DE FLY - Tél : 06 40 18 68 01

Réalisation Syllene
Mentions légales
Se connecter