Logo du site
Vous avez article(s) dans votre panier. Total du panier: . Logo voir mon panier

L’année 2015 au jardin...

ANNEE 2015

Dans le terreau 2015, tout a germé.
Les précédentes années à dresser des plans sur la Comète. C’était bien de la Terre qu’il s’agissait. Ma précieuse Comète, porteuse de la Vie. C’est toujours une émotion pour moi d’être en Vie.
Une année chaude qui a permis bien des levées.

  • Levée de rideau sur la politique dépassée toujours bien tenace, les racines du pouvoir…
  • Levée du jour sur la nuit mate de l’herboristerie en France…
  • Levée des cœurs et des solidarités sur les tristes janvier, novembre…
  • Levée du soleil sur quantités de petits projets humains semés, ils existent…
  • Levée de Sylvie chaque matin de l’année qui révèle que tout seul, c’est difficile…
  • Levée des plantes malgré le froid printanier et croissance volontaire sous le ciel sans eau pour une floraison joyeuse…

Cette année, le jardin était différent. Timide, besognant, courbant l’échine, patient… Faut rien perdre des semis. Rien perdre des forces. Rien perdre de l’espoir.

Les plans dessinés savent où à Terrir ! Que c’est bon d’avancer, il n’y a que ça à retenir !
Je grandis encore. C’est dingue tout de même de ne jamais arriver à destination de son âge. C’est follement excitant de vivre !
Sur ces propos émergeant d’un terreau restreint à l’essentiel d’une simple vie, je vais entrer dans le concret.

Que s’est-il passé au JARDIN D’EVEN cette année 2015 ?

UN HIVER DOUX, UN PRINTEMPS TRES FROID ... PLUS DE BOUSSOLE AU JARDIN !


Les semis sous serre, galère des levées. Il fallait chauffer fort et ce n’est pas tout à fait possible ici. Une serre froide, un réchaud d’appoint pour la nuit… Il fallait endurer, s’endurcir. Les levées furent donc longues, les plants timides. Le sol d’avril n’a pas vu de nouveaux nés

(Y a tout juste ma Pioutpiout qui couve !)

Tout a été planté dans les 15 premiers jours de MAI.

Et… Ca s’est déchaîné …
Pluie et température.
Soleil intempestif
Floraison immédiate des Aubépines – J’ai été vite débordée et je n’ai pas pu cueillir la quantité nécessaire… Soit 1/3 de moins que l’année dernière…

Au jardin, c’était le grand désherbage car tout attendait le printemps et les jeunes plants furent vite envahis. Mes bras et mes jambes allaient en tous sens, remplir brouettes et paniers ; la folie, j’adore !

En arrivant tôt le matin au jardin, je regardais tous les sourires malicieux des herbes jaillissantes. Elles savaient bien que je ferai la course avec elles.

Avec ça, le séchoir que je n’avais pas encore ouvert... Et bien ce fut les deux mis en route en même temps pendant que le commerce allait bon train : c’est l’époque du drainage, du grand ménage, des habits légers, des cœurs croisés... et des premiers bouquets de la fête des mères ...

Faut suivre la cadence… Allez Sylvie, Allez Sylvie, allez !!

Et moi, ça m’fait transpirer du cerveau ! J’ai la matière grise qui fond sous le chapeau, il n’y a plus que le reste qui s’agite !
C’est tout de même vraiment EN CHANTANT d’être dépourvue de cette matière molle quelques temps… Ca permet de vivre autre chose, de ne plus calculer, d’être dans d’autres dimensions vitales… Ca fait danser la danse des renardeaux

C’est aussi la gratouille qui fait émerger le petit monde ! Petits petits, restez dans mon jardin des réjouissances !


La Sylvie qui s’débrouille toujours tout seul (j’aime bien utiliser le masculin de temps en temps, juste pour dire que ce n’est pas très défini chez moi… Je vous l’ai dit, j’aime la Vie…) a trouvé main forte et coup de pied… C’est sorti tout seul du terreau humain emmagasiné là dans la boutique du vendredi soir… Vous savez, les clients… Ce ne sont pas seulement des clients…
A germé quelque chose de particulier. Un bout de moi qui était resté coincé je ne sais où est apparu subitement…
Surprenant !
Ahurissant !
Epoustouflant !
Je n’avais rien semé de tel pourtant !
C’est une année où j’ai reçu de l’aide, de la vraie aide… Pas un faux truc qu’il faut payer à toutes sortes de prix…DE LA GENEROSITE !

  • Le co-voiturage de mes produits aux Ruches qui dit oui par Hervé le Boulanger bio !
  • L’aide réelle et intempestive de mon amie Cécile, que j’ai rencontré en tant que stagiaire agricole au Jardin !
  • L’intelligence cruciale de Patrick qui met au point des outils incroyables, qui réparent et trouvent des astuces pour renforcer la production des herbes !!! Et le soutien de son épouse, Sylvie, bricoleuse aussi !

LE TRIEUR DE GRAINES (Ici, c’est le Chardon Marie !)

L’aide et le soutien des Ruches QUI DIT OUI, de leurs animateur(E)s qui trouvent solutions diverses pour recevoir mes colis, les distribuer… Lyvia, Laurent, Isabelle, Yolande, Axel et Lyse, Lionel, Marthe, Monique, Magalie, Emilie, Virginie, Caroline, Marie, Maud … Je n’ai plus de place sur mon carnet à spirales !!

Un début de chantiers collectifs avec le CFPA et son enseignante de Brie Comte Robert, le collectif de Beauvais en transition, le groupe sympathisant de l’Association « ECHO LOGIC » et mes AMIES volontaires et joyeuses ! Et ce n’est pas pour « faire semblant » !
Et puis de belles rencontres : Paul et les abeilles sauvages, Lily Wanat, Artiste toute en herbe, et la Délicate Chocolatière du « JARDIN CHOCOLATé » qui vous fait des chocolats merveilleux aux plantes sauvages d’ici !
C’est soulageant comme un pansement cicatrisant une vieille plaie. LA CONFIANCE… Ca se sème !!!

Sans tout ce monde, que serait JARDIN D’EVEN ?

DES INVESTISSEMENTS PETITS OUI, MAIS LOURDS DE PROMESSES !!

  • Cette année 2015 a vu l’achat d’une petite parcelle de 1ha pour semer un projet vivace … à suivre…
  • Les sachets de tisanes se sont habillés d’une nouvelle robe à motifs floraux !
  • Le compagnon de Sylvie a changé de chaussures (C’est Patrick et Franck qui ont mis le chausse-pied !)

  • C’est aussi une année germinative pour le devenir de l’herboristerie avec la rencontre du sénateur Joël LABBE portée par le Syndicat des Simples…

Et ce n’est pas parce que le semis germe que la plante sera belle !

Il faut du soin et de la vigilance. Ne pas se laisser berner par les apparences. Vérifier toujours que le terreau ne manque pas d’eau… Tout doit pousser… et pas n’importe comment !!

Alors bon train à JARDIN D’EVEN, et MERCI DE VOS SOUTIENS, DE VOTRE FIDELITE et DE VOTRE CONFIANCE RENOUVELEE ; Il ne me reste qu’à accomplir toujours mon travail sans nuisance et avec franchise.



Jardin d’even - 28 rue Michel Greuet 60850 SAINT GERMER DE FLY - Tél : 06 40 18 68 01

Réalisation Syllene
Mentions légales
Se connecter